L’amour ne se conclut pas comme un marché. L’amour, c’est un oiseau. Imprévisible, fantasque, fragile aussi, et périssable. Et cet oiseau pourtant, d’un seul battement d’ailes, allège nos existences de tout le poids de l’absurdité.  (Louise Maheux– Forcier  -  Extrait de Paroles et musiques) 

Au plus fort de l’orage, il y a toujours un oiseau pour nous rassurer. C’est l’oiseau inconnu, il chante avant de s’envoler.    (René Char, extrait de Rougeurs des matinaux). 

La différence qu’il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c’est que de temps en temps les oiseaux s’arrêtent de voler ! ( Coluche) 

L’oiseau s’est libéré de la terre, désormais il sera prisonnier du ciel.  (Valeriu Butulescu  -  extrait de Aphorismes) 

Dieu aima les oiseaux et inventa les arbres, l’homme aima les oiseaux et inventa les cages. (Jacques Deval)  

Pas d’aile, pas d’oiseau, pas de vent, mais la nuit, rien que le battement d’une absence de bruit. (Eugène Guillevic  -  extrait de « Sphère »)  

Petit oiseau si tu n’as pas d’ailes… tu peux pas voler ! (Gad Elmaleh)